5 conseils pour une meilleure utilisation des pictogrammes de sécurité

pictogrammes de sécurité

Les pictogrammes de sécurité restent une véritable obligation. Ils indiquent les équipements de lutte contre l’incendie et les voies d’évacuation. On retrouve également des panneaux de sécurité et de santé au travail. Comment faire pour utiliser ces accessoires à bon escient ? Focus sur le sujet.

Avoir des panneaux visibles et disposer de pictogrammes conformes aux normes

Vous devez à tout prix avoir des pictogrammes parfaitement visibles. Vous en saurez plus en suivant ce lien. Ainsi, les salariés présents au sein de votre usine ou de votre bâtiment pourront agir rapidement en cas d’alerte. Les pictogrammes de sécurité leur permettront de retrouver les issues de secours. De ce fait, la visibilité reste le premier conseil à mettre en application.

Par ailleurs, vos pictogrammes doivent respecter la norme ISO 7010, cette ligne directrice de 2011. Cette dernière vous indique à quoi chaque symbole doit ressembler. Ces consignes portent souvent sur la couleur et la figure. Approuvée en tant que norme européenne, cette ligne reste obligatoire partout sauf en Belgique.

Il vaut mieux utiliser des pictogrammes ISO-7010 pour un nouveau projet de rénovation ou de construction. Pour éviter les confusions, vous ne devez pas mélanger les nouvelles normes aux anciennes. Si votre entrepôt affiche d’anciens pictogrammes, remplacez-les par de nouveaux modèles conformes aux législations et aux normes.

Trouver les meilleurs endroits pour accrocher des pictogrammes

Une plaque signalétique sert principalement à indiquer la place des dévidoirs et des extincteurs. En outre, elle signale des dangers à l’exemple d’une armoire électrique. Elle indique aussi les différentes voies d’évacuation.

Vous devez également poser des pictogrammes d’évacuation sur les diverses voies d’évacuation. En tenant la voie d’évacuation, vous devez pouvoir apercevoir différents pictogrammes qui indiquent la sortie de secours.

Il convient de fixer le pictogramme en tenant compte de la matière de fabrication de ce dernier. Souvent fabriqués en plastique, ces auxiliaires se fixent aisément grâce à un kit de montage.

Si vos salariés ne remarquent votre pictogramme de sécurité que trop tard, vous ratez vos objectifs en matière de sécurité de l’emploi. Il convient alors de le placer sur des murs pour les rendre visibles. En plus d’être lisibles, ces pictogrammes doivent se faire comprendre. Il faut placarder des images nettes qui décrivent la présence d’un obstacle, d’un danger ou de travaux. Néanmoins, faites attention à la luminosité. Trop forte, elle peut engendrer des réflexions ennuyeuses. Si la lumière naturelle ne suffit pas, ajoutez quelques sources lumineuses qui mettent les pictogrammes bien en évidence.

Des pictogrammes de la bonne taille

Voici un autre conseil à appliquer. Vous devez disposer de pictogrammes de la bonne taille. Selon une règle simple à mettre en application, le côté le plus court équivaut à la distance la plus longue (mesurée en mètres). Ainsi, un pictogramme de 15 L cm et de 15 h cm reste visible sur une distance de 15 mètres. De même, un pictogramme de 30 L cm et de 15 h cm demeure lisible et visible jusqu’à 15 mètres. Vous pouvez réduire cette distance dans certains cas et notamment si l’éclairage du pictogramme ne suffit pas.

Pour définir la distance maximale, vous devez tenir compte de certains facteurs, dont l’éclairage, les malvoyants, le degré de familiarité, l’angle de vue. Les panneaux indiquant les issues de secours et les matériels de sauvetage doivent rester brillants même en cas de panne. Si vos panneaux se salissent ou qu’ils s’abîment, vous devrez les entretenir pour optimiser leur visibilité et éviter les accidents. Vous pouvez solliciter un prestataire qui vérifie que vos panneaux restent bel et bien conformes aux diverses normes.

Utiliser les normes pour renvoyer aux significations exactes

Un pictogramme de sécurité répond obligatoirement aux principes préétablis. Les associations de formes et de couleurs évoquent les obligations, les interdictions, les dangers…

Vous pouvez vous baser sur ces formes et ces couleurs pour créer vos panneaux. Ainsi, vous ne devez en aucun cas utiliser la couleur verte pour les interdictions. Les associations de formes et de teintes garantissent une bonne reconnaissance. Un panneau rouge, rond et barré d’un trait renvoie clairement à une interdiction.

N’oubliez pas qu’en entreprise, les pictogrammes relèvent de la politique de sécurité. Ils renvoient à des instructions ou à des risques. Ils font partie intégrante des mesures préventives. Ils ne vont pas à l’encontre des autres mesures de communication. En effet, ils renforcent un message sur un lieu de travail. Ils donnent des informations en plus. Un pictogramme avec une image d’extincteur doit se situer au-dessus de cet équipement sinon, il ne porte aucun sens. De même, un pictogramme avec une indication de lavage des mains parle de l’importance de cet acte avant de pénétrer les lieux. Un panneau signalétique qui porte une tête portant un casque évoque justement l’importance du casque avant d’entrer dans l’usine. Tous vos panneaux doivent prendre un sens. S’ils n’ont pas d’exister, vous devez les enlever dans les plus brefs délais pour éviter les confusions.

Construction de piscine à Montpellier : quel modèle choisir ?
Vestes de travail : trouver un vendeur spécialisé en ligne